LE TEMPLE DE COULOMMIERS A 40 ANS

Dans les débuts de la Réforme, au 16° Siècle, un petit lieu de culte existait à Coulommiers , très vite supprimé par décret royal. A la Révocation de l’Edit de Nantes, les 5 ou 6 familles, qui figurent sur les vieux registres protestants, s’exilèrent vers l’Allemagne. Après la Révolution, et la réorganisation de l’l’E.R.F.Mazagran (Saint-Denis-les-Rebais), avec son premier temple aménagé en 1811, et le second construit par la commune en 1858, fut le seul lieu de culte pour tout le secteur.

En 1960, quelques familles columériennes souhaitent un culte dans leur ville, et obtiennent du maire l’autorisation d’occuper la salle des cours professionnels. Le pasteur Morel, de Nanteuil, sera le premier desservant, et Mr. Barbéry le second, comme titulaire, après la suppression du poste de Mazagran en 1954.

Une quinzaine d’enfants fréquentent l’école biblique, et autant d’adultes, le culte. Deux salles plus grandes seront successivement utilisées, offertes par deux conseillers presbytéraux, Mr. Fourreau, directeur de la confiturerie Vitrac et Mme Ladroit, commerçante, d’abord rue Damène, un local industriel et ensuite rue Paul Brodard. On comptait 15 enfants en 1955, 31 en 1961 ; on espérait de nombreuses familles protestantes dans la future ville haute de Coulommiers, en construction, et bien sûr, un temple au centre.

Aussi Mr.Fourreau, représentant le conseil presbytéral, demande au maire de bien vouloir vendre à l’association, un terrain de la ville, abandonné, rue Patras. Le 21 avril1961, le conseil municipal adopte le principe de la vente, sous réserve de l’acceptation des plans qui seront présentés.(sur 18 présents, 7 pour, 3 contre…. ! !)

Le 8 octobre 1961, rendez–vous est pris avec l’architecte de la région, M. Vogt, pour examiner sur place l’avant projet. Une grande difficulté apparaît : impossibilité de construire en bordure de la rue Patras, car elle est toujours route nationale, depuis Napoléon 1er. Il faudra attendre 3 ans pour obtenir le déclassement.

Le 18 mars 1962, le financement est adopté par l’assemblée générale de Mazagran : devis :65000 Fr,

Recettes : vente du presbytère : 40.000 Fr, dons 20.000 Fr, souscription 5.000 Fr.

Le 25 mai 1964, le contrat d’achat du terrain est signé (sauf les murs, toujours propriété de la ville), pour la somme de 4584 Fr, payable en 3 ans sans intérêt.

Le chantier peut alors commencer sous la direction de l’architecte voisin Mr .Mondelin. En juillet 1965, la première tranche de travaux est terminée ; le bâtiment est clos et couvert, complètement nu à l’intérieur.

Le centre de l’Armée du Salut, de Morfondé, est contacté pour le mobilier. Les jeunes apprentis menuisiers, vont fabriquer la table de communion, la chaire, la croix et installer les chaises de récupération.

En Décembre, le conseil estime que le temple peut servir dès maintenant, la deuxième tranche de travaux (cloisons pour deux salles, escalier, tribune, balustrade, chauffage) étant prévue dans les deux années suivantes. En conséquence, la date de l’inauguration est fixée au dimanche 16 janvier 1966 à 15 H ,en accord avec les pasteurs Herdt, président de région et Mr.Barbéry. Près de 200 personnes seront présentes.

Naturellement, ce fut une immense joie pour toute l’église, une grande espérance pour Coulommiers.

Robert Mousseaux.

retour à la page d'accueil de ce temple

retour à la page d'index des temples

Texte : Robert Mousseaux, tous droits réservés.